B comme Bon

04 janvier 2017

B comme Bon Anniversaire le blog !

voeux2017

Oui… une belle année à vous tous faite de découvertes, de gourmandises, de partage, de bonheur… rien que ça !

Une année particulière pour ma part puisque c'est en janvier 2007, à cause d'une belle langouste flamboyante que j'ai eu envie de créer mon blog. Je ne soupçonnais pas que 10 ans plus tard l'aventure continuerait. Sans but très précis, l'idée générale était de créer un cahier de cuisine virtuel pour les amis qui me disaient : "On peut avoir la recette ?". On était au tout début de l'histoire des blogs sans penser à l'ampleur que cela allait prendre et ne parlons pas de l'engoumant naissant pour la cuisine qui n'a fait qu'augmenter jusqu'ici. "L'appétit vient en mangeant"… et bien le blog s'est amélioré au fil du temps. Le goût s'aiguise, le regard aussi et l'évolution est visible entre les billets du tout début et ceux d'aujourd'hui…

Une belle aventure de partage, de rencontres, de liens avec certains lecteurs qui me suivent depuis le début et qui parfois me réveillent un peu quand je tarde à publier… Alors peu importe le nombre de lecteurs, même si vous êtes tout de même nombreux, l'essentiel est que celui qui me rend visite prenne du plaisir pendant quelques minutes.

Le blog est pour moi un espace de liberté et de détente, je me fais plaisir même si il est chronophage, c'est d'ailleurs pourquoi je ne publie pas souvent (et oui ce n'est pas mon job !).

Alors merci à tous… L'aventure gourmande continue avec des petites idées à déguster, simples avec une touche de fantaisie dans un esprit comme j'aime à le dire : "une cuisinière du dimanche qui veut améliorer l'ordinaire"…

Un anniversaire ne serait pas un vrai anniversaire sans gâteau alors pour ne pas déroger à la règle, voici un brownie façon Forêt Noire aux griottines de Fougeroles.

DSC_5153

Brownies façon forêt noire glacée
Pour 8 personnes
Ingrédients : 2 Brownies Bonneterre - 1 bocal de griottines de Fougerolles - 60 cl de crème liquide très froide

Coupez les brownies en deux dans l'épaisseur pour obtenir quatre carrés.
Montez la crème en chantilly (mettez le bol de votre robot dans le congélateur avec le fouet, la crème aussi doit être bien froide) et versez-la dans une poche munie d’une douille simple.
Pour montez votre gâteau, déposez quelques griottines puis une couche de crème sur une première couche de brownie. Recouvrez de gâteau puis recommencez l’opération 2 fois. Vous devez terminer par une couche de gâteau. Réservez la crème restante et placez votre gâteau au congélateur pour que la crème se transforme en crème glacée. Quand la crème est bien prise, égalisez chaque côté à l’aide d’un grand couteau de façon à obtenir une coupe franche. Pochez le restant de chantilly sur le dessus en réalisant des petits dômes, disposez quelques griottines puis replacez au congélateur.
Sortez le gâteau 10 minutes avant de servir.

Le plus… une recette ultra simple !

DSC_5169

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


23 décembre 2016

Cette année, au menu de Noël !

Je ne suis pas très en avance pour vous proposer quelques idées festives… mais certains n'ont peut être pas encore arrêté leur menu. Quand les fêtes arrivent, j'ai toujours plein idées mais pour faire un choix, c'est plus compliqué. Je suis capable de changer mon menu au dernier moment. Alors si vous êtes un peu comme moi, voici peut-être de quoi vous aider et puis rien ne vous empêche d'en faire un menu pour la nouvelle année !

Pour l'appéritif, des petits sapins de Noël en pâte feuilletée, en entrée des Saint-Jacques poêlées, fenouil et crème au gruyère, pour le plat un filet mignon en croûte farci au boudin blanc avec quelques cèpes et pour terminer sur une note légère, un nougat glacé façon boule de Noël

Bon appétit…

DSC_6053

Saint-Jacques poêlées, fenouil et crème au gruyère

Ingrédients pour 6 personnes : 12 noix de Saint-Jacques - 4 fenouils - 80 g de gruyère de France + 20 g pour les tuiles - 15 cl de vin blanc sec - 40 cl de crème - Huile d’olive - Sel et poivre

Déposez dans une poêle des petits tas de Gruyère râpé et faites-les fondre pour obtenir des petites tuiles quand elles commencent à se colorer, retournez-les et faites-les dorer sur l’autre face. Réservez.

Lavez les fenouils puis coupez la partie inférieure et la partie supérieure. Détaillez-les en fines lamelles à l’aide d’une mandoline puis faites-les revenir dans un peu d’huile d’olive, assaisonnez à votre convenance. Ils doivent rester légèrement croquants.

Poêlez les Saint-Jacques avec un peu d’huile d’olive sur une face pendant 2 minutes puis sur l’autre face. Réservez au chaud.

Déglacez votre poêle avec le vin blanc et laissez réduire. Ajoutez la crème et le Gruyère râpé. Mélangez bien pour obtenir une crème bien lisse et nappante, au besoin passez-la au chinois.

Dans une assiette chaude, versez un peu de crème au Gruyère, déposez un peu de fenouil puis les Saint-Jacques, ajoutez les petites tuiles de Gruyère . Assaisonnez les Saint-Jacques avec une pincée de sel et de poivre.

DSC_5834

Filet mignon de veau en croute, farci au boudin blanc

Ingrédients pour 8 personnes : 1 gros filet mignon de veau - 2 boudins blancs Bonneterre - 2 pâtes feuilletées Bonneterre - 300 g de cèpes - 1 jaune d’oeuf - Sel et poivre - huile d’olive

Préchauffez votre four à 200°.
Faites revenir les cèpes quelques minutes avec un peu d’huile d’olive, salez et poivrez, égouttez puis réservez.
Faites dorer le filet mignon dans un poêle bien chaude avec un peu d’huile d’olive.
Ouvrez le filet mignon en portefeuille en l’incisant sur toute la longueur. Salez et poivrez l’intérieur du filet. Coupez les bouts des boudins blanc puis déposez-les, bout à bout, sur le filet mignon. Roulez la viande tout autour des boudins en serrant bien déposez les cèpes sur le filet mignon puis enveloppez-le dans la pâte feuilletée.
Dorez-la pâte avec le jaune d’oeuf.
Enfournez pendant 30 minutes. Le filet mignon doit être légèrement rosé.

DSC_6145

Nougat glacé au miel

Ingrédients pour 6 personnes : 30 cl de crème liquide - 3 blancs d'œufs - 40 g de sucre semoule - 3 CàS de miel de fleur Bonneterre - 100 g d’amandes - 60 g de pistaches décortiquées non salées - 6 abricots moelleux

Coupez les abricots secs en petits dés.

Hachez grossièrement les amandes et les pistaches puis faites-les torréfier à sec quelques minutes (sans les brûler) puis saupoudrez avec un peu de sucre. Remuez bien pour enrober les fruits secs. Versez ensuite le mélange sur un papier sulfurisé et laissez refroidir. Si de trop gros morceaux se sont formés, détaillez-les à la main.

Battez les blancs en neige.

Pendant ce temps, portez à ébullition 3 CàS de miel avec le sucre, versez ensuite le mélange sur les blancs en neige en fin filet jusqu'à ce qu’ils soient lisses et refroidis.

Montez la crème liquide en chantilly (tout doit être très froid, le récipient, le fouet et la crème) puis incorporez-la au mélange délicatement. Ajoutez les abricots, les amades et pistaches caramélisées. Versez votre préparation dans un moule à cake tapissé de papier sulfurisé ou vous pouvez aussi donner la forme que vous voulez à votre nougat en utilisant des moules souples types dôme ou autres et faire des parts individuelles…

Réservez 12 heures au congélateur.

Si vous voulez faire votre nougat glacé en forme de boule de Noël, collez deux demi-sphères pour former la boule, pour parfaire l'effet, déposez une attache de boule de Noël et l'illusion sera parfaite ! (attention tout de même que vos invités ne mangent pas l'attache ! ;-))

Vous pouvez accompagner votre nougat d’un coulis d’abricot.

 

J'ai pu découvrir une large gamme de produits bio Bonneterre, vous trouverez encore plein d'idées festives B comme Bon ICI

 

DSC_3863

Petits sapins de Noël en pâte feuilletée

Ingrédients pour 6 sapins environ selon la taille : 2 pâtes feuilletées à dérouler - 80 g de Gruyère de France râpé - 80 g de pesto - 1 jaune d’œuf - quelques baies roses 

Faites chauffer votre four à 180°C.

Étalez le pesto sur la surface d’une pâte feuilletée, saupoudrez de Gruyère râpé. Couvrez avec l’autre pâte feuilletée. Découpez la forme générale des sapins (des triangle d’environ 10 cm de large par 12 cm de haut) en dessinant un petit tronc à la base. Taillez les branches sous forme de bandes horizontales, en respectant le tronc, puis torsadez légèrement chaque branche. Battez le jaune d’œuf avec un peu d’eau et badigeonnez les sapins à l’aide d’un pinceau. Déposez quelques baies roses sur le dessus. Enfournez une quinzaine de minutes jusqu’à ce que les sapins soient bien dorés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

19 décembre 2016

Bûche CocoChoco

DSC_4883

Encore une année qui se termine… espérant que la prochaine soit faite d'un peu plus de sérénité et de paix dans ce monde cahotique. Alors pour tous ceux qui auront la chance de se retrouver, en famille ou avec des amis, ces prochains jours, je vous propose un peu de douceur avec une bûche COCOCHOCO… et puisque la neige se fait encore désirer, on lui donne un petit air hivernal avec une poudrée de noix de coco.

Je vous souhaites de belles fêtes de fin d'année…

DSC_4670

Ingrédients (Pour 8 personnes)

Pour le biscuit : 110 g de farine Bonneterre - 120 g de sucre - 4 oeufs - 20 g de cacao non sucré Bonneterre

Pour la crème : 2 jaunes d’œuf - 50 cl de crème de coco Bonneterre - 60 g de sucre - 40 g de farine - 4 feuilles de gélatine

Pour la crème fouettée : 25 cl de de crème fleurette - 1 CC de sucre en poudre

Pour la garniture : 50 g de grué de cacao - 2 barres de chocolat blanc à la noix de coco Bonneterre

Pour la finition : 50 g de poudre de noix de coco - quelques fleurs en pâte à sucre - 3 champignons en meringue (vous pouvez les confectionner vous-même ou les trouvez dans les magasins spécialisés en pâtisserie)

J'ai pu découvrir une large gamme de produits bio Bonneterre et j'ai réalisé un certain nombre de recettes, vous pouvez trouver celle-ci ici

Préparez la pâte.

Préchauffez votre four à 210°. Recouvrez une plaque à pâtisserie d'une feuille de papier sulfurisé. Séparez les blancs des jaunes d'oeufs. Versez le sucre sur les jaunes et fouettez jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite la farine et le cacao, bien mélangez pour que la pâte soit homogène.

Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation.

Versez la pâte sur la plaque et étalez-la de façon homogène (vous pouvez taper un peu la plaque pour répartir la pâte). Placez au four 10 mn.

Sortez la plaque du four et posez un torchon mouillé sur le dessus, retournez la plaque et enlevez le papier sulfurisé. Roulez la pâte par le petit côté délicatement et laissez refroidir.

Préparez la crème.

Faites tremper la gélatine dans l'eau froide. Chauffez la crème de coco dans une casserole. Fouettez les jaunes d’œuf et le sucre jusqu’à blanchiment puis ajoutez la farine en évitant de faire des grumeaux. Ajoutez la moitié de la crème de coco chaude, mélangez et remettez le mélange dans la casserole. Remuez sans arrêt jusqu’à épaississement. Retirez du feu puis ajoutez la gélatine essorée dans la crème, mélangez pour bien l'incorporer. Versez la crème dans une poche munie d’une douille simple et laissez refroidir.

Montez votre bûche.

Déroulez la pâte puis déposez la crème à la noix de coco à l’aide de la poche à douille sur la pâte, de façon uniforme. Saupoudrez de petits morceaux de chocolat blanc à la noix de coco Bonneterre et de grué de cacao. Roulez à nouveau le gâteau délicatement, emballez-le dans un film aliment en le serrant un peu et placez au frais.

Montez la crème fleurette en chantilly avec le sucre (mettez le bol de votre robot dans le congélateur avec le fouet, la crème aussi doit être bien froide). Quand la crème est de bonne consistance, tapissez votre bûche sur 2 ou 3 mm d’épaisseur de façon uniforme puis roulez-là dans la noix de coco râpée.

Décorez avec les petits champignons en meringue et les fleurs en pâte à sucre.

DSC_4862 copie

DSC_4682

Enregistrer

07 décembre 2016

Risotto au Gruyère de France, trompettes de la mort et chips de jambon d’Aoste

DSC_6038

Encore un petit air d'automne juste avant de rentrer dans la période gourmande des fêtes… Une recette simple mais qui remplit toutes ses promesses. Ce risotto à la fois rustique et chic ravira vos papilles. Les trompettes de la mort lui donnent un touche boisée, le gruyère apporte le moelleux et la petite touche croquante des chips de jambon arrive comme une cerise sur le gâteau ! Ça vous tente ?

Restez connecté… dans quelques jours je vous proposerai quelques recettes de fêtes… et bientôt : l'incontournable "bûche"…

DSC_6045

Ingrédient pour 6 personnes : 300 g de riz Arborio - 1L de bouillon de volaille - 250 g de trompettes de la mort - 1 échalote - 10 cl de vin blanc sec - 4 cl d’huile d’olive - 2 CS de crème fraîche - 80 g de Gruyère de France - Sel et poivre - 4 tranches fines de jambon d’Aoste
Chauffez le bouillon de volaille.
Lavez les trompettes de la mort plusieurs fois et égouttez-les bien. Faites chauffez un peu d'huile d'olive et ajoutez les trompettes de la mort émincées, salez et poivrez légèrement puis faites cuire jusqu'à ce qu'ils aient rendu l’eau, égouttez et réservez.
Dans une grande casserole, faites revenir l'échalote émincée avec un peu d’huile d’olive et une pincée de sel. Ajoutez le riz et faites-le cuire jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Versez le vin blanc et laissez évaporer de moitié. Continuez la cuisson, 18 minutes, en ajoutant le bouillon à hauteur du riz. Lorsque le riz a absorbé le liquide, renouvelez l’opération jusqu’à ce que le risotto soit cuit.
Juste avant la fin de la cuisson, ajoutez, le gruyère, la crème et les trompettes de la mort. Mélangez bien.
Pour servir, faites dorer des lamelles de jambon d’Aoste dans une poêle jusqu’à ce qu’elle deviennent craquante. Déposez-les sur chaque assiettes de risotto.

ANEMONE

Un peu plus…

COMMEENETE

©valerieszewczykcreation

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par bcommebon à 10:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

07 novembre 2016

Pommes au pain d'épices

DSC_3541

Une escapade automnale, le temps d'une journée dans une région que je vous invite à découvrir si vous ne la connaissez pas. Encore en Haute-Saône mais presque dans les Vosges, les Milles Étangs offrent, en novembre, des paysages flamboyants. Toutes les saisons ont leur charme et l'hiver qui arrive avec la neige n'est pas en reste mais les couleurs vives de l'automne apportent une autre dimension, une profondeur au paysage. L'eau calme des étangs reflète, avec une symétrie parfaite, la ligne ondulée des arbres. Alors pour rester dans le ton et parce que je ne suis pas encore venue à bout de mes nombreuses cagettes de pommes, voici une recette ultra simple et pleine de saveur qui ira parfaitement pour un goûter à la nuit tombée, tout juste en revenant de notre balade.

DSC_3593

Ingrédients pour 4 personnes : 6 à 7 pommes (selon la taille) - 6 tranches de pain d'épices - 10 g de beurre - 3 CàS de cassonade -  Un peu de cannelle en poudre

Préchauffez votre four à 180°. Beurrez généreusement un plat allant au four. Tâpissez le fond avec les tranches de pain d'épices. Épluchez les pommes et détaillez-les en quartiers. Disposez une couche de pommes puis saupoudrez de cassonade et de cannelle. Recouvrez de quartiers de pommes et saupoudrez à nouveau de cannelle et de cassonade.

Placez au four 30 minutes.

Servez chaud, tiède ou froid… à votre convenance.

Vous pouvez déposer une boule de glace de vanille ou une bonne cuillère de crème fraîche épaisse dans l'assiette, encore plus gourmand !

DSC_3254

DSC_3259

DSC_3445

DSC_3181

DSC_3263

DSC_3309

DSC_3387

Les plus beaux champignons ne sont pas toujours les meilleurs ! Méfiez-vous de ceux-ci, l'Amanite tue-mouches est toxique…

DSC_3516

Vous pourrez déguster, à l'auberge des Mille Étangs, une très bonne bouchée à la reine ou une fricassée de champignons, du lapin ou du gibier, compote ou tarte aux pommes en automne, truite et tarte aux myrtilles en été… Ici, la cuisine s'accorde avec la nature. 

IMG_9164

DSC_3250

Au bout, du bout… du chemin, l'auberge est nichée entre forêt et étangs, une situation propice au calme et à la contemplation de la nature…

DSC_3251

DSC_3321

DSC_3454

DSC_3501

IMG_9160

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par bcommebon à 21:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


26 octobre 2016

Pommes poires au caramel

DSC_2941

C'est une année à pommes, la cave est bondée… Tartes, cakes, compotes, jus, il y a de quoi faire. Je me souviens de la charlotte aux pommes que faisait ma grand-mère avec du pain rassi. Elle mettait le tout dans une cocotte et laissait sur le feu le temps que les pommes impreignent le pain et le caramélisent… (peut être l'objet d'une prochaine recette). Mais je crois que la pomme au four à ma préférence, facile à préparer, elle permet de multiples variations. Pour cette version, j'ai eu envie de lui associer la poire, le caramel et quelques noisettes. Un dessert qui vous fait retomber en enfance et qui embaume votre cuisine !

DSC_3039

Ingrédients pour 4 personnes : 4 pommes - 2 poires - 5 CàS de crème caramel au beurre salé (type Salidou) - quelques noisettes - un peu de beurre

Lavez les pommes, enlevez la partie centrale puis épluchez la pomme en veillant à garder une bande de peau tout autour (si votre pomme a une chair qui ne se tient pas trop cela évitera de vous retrouver avec de la compote !). Coupez les poires en quatre (pour une fois c'est permis ! ;-)), enlevez la partie centrale et épluchez-la. Détaillez des petits bâtonnets que vous placerez au centre de la pomme. Ajoutez un peu de caramel sur les poires, gardez-en un peu pour en ajouter sur chaque pomme au moment de servir.

Beurrez un plat qui resiste à la chaleur, déposez les pommes dans ce plat et mettez au four 30 à 40 minutes (selon la taille des pommes) à 180°.

Coupez les noisettes en deux. Dans un poêle, faites-les légèrement caraméliser avec un peu de sucre au poudre.

Servez encore tiède en ajoutant quelques noisettes et un peu de caramel au beurre salé. Vous pouvez accompagner vos pommes de tranches de brioche toastées.

DSC_2992

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par bcommebon à 23:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

05 octobre 2016

Confiture de mirabelle à la fève tonka

DSC_1297

Les dernières mirabelles donnent envie. Gorgées des rayons du soleil d'été, elles ont un petit goût de miel. On a juste envie d'en garder un peu pour l'hiver. Alors quoi de mieux qu'un bon pot de confiture de mirabelle avec une petite touche de fève tonka en plein mois de décembre (enfin si on n'a pas tout mangé d'ici là !).

DSC_1375

Ingrédients pour 6 pots : 1 kg de mirabelles denoyautées - 1 kg de sucre semoule (ou 1 kg de sucre gélifiant) - 1 fève tonka

Rincez les mirabelles à l'eau froide. Coupez-les en deux et enlevez le noyau. Mettez les mirabelles et le sucre dans un récipient, mélangez et laissez macérer une nuit.
Dans une casserole, portez à ébullition. Comptez alors 8 minutes avec un sucre gélifiant ou 20 minutes avec du sucre semoule.
Remuez régulièrement, la confiture ne doit pas attacher. En fin de cuisson, ajoutez un peu de fève tonka râpée.
Versez quelques gouttes sur une assiette, la confiture doit couler lentement.
Écumez puis versez dans les pots. Fermez-les et mettez-les à l’envers quelques minutes puis laissez refroidir.

DSC_1263

DSC_1241

16 septembre 2016

Glace à la vanille et mûres sauvages

DSC_0570

Un week end à la campagne comme je les aime… On se retrouve entre amis autour d'une table qui n'en finit plus. Saucisson, grillades, tians, tartes. On n'oublie pas le pain grillé avec un peu de Morbier au-dessus des cendres qui sont encore bien chaudes. On a à peine fini qu'on se remet en cuisine pour le repas du soir. Une petite balade disgestive permet de cueillir les dernière mûres avant l'automne. Le dessert est tout trouvé, une belle coupe glacée mûres, vanille et noisettes.

Faites un coulis avec une partie des mûres. Gardez-en quelques unes pour la déco (préférez les mûres cueillies en hauteur, on ne sait jamais un renard a pu venir se balader par là). Mettre les mûres dans une casserole avec un peu de sucre et faites cuire quelques minutes. Passez au chinois pour enlever les petits grains, le coulis doit être bien lisse. Faites refroidir. Au moment de servir, mettez une ou deux belles boules de glace vanille, versez un peu de coulis de mûres (froid). Ajoutez ensuite quelques noisettes concassées grossièrement que vous aurez caramélisées et quelques mûres.

IMG_6922 copie

IMG_6846

IMG_8014

Pas peu fier celui-ci !

IMG_8034

Posté par bcommebon à 11:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

29 août 2016

Empanadas un peu à ma façon

DSC_9679

Voici une recette conviviale qui peut parfaitement convenir pour un repas entre copains ou pour un apéritif dinatoire. Quand Bonneterre m'a proposé de travailler le Chorizo, j'ai pensé à cette recette sud américaine, l'empanadas, et j'en ai fait une libre interprétation. J'ai donc ajouté à ma farce à la viande un peu de chorizo ce qui donne à ces petits chaussons un peu de piquant. Idéal pour grignoter en discutant avec un petit verre… une belle façon de finir l'été qui commence ! ;-)

DSC_9657

15 pièces environ (selon la taille)

Ingrédients pour la pâte : 500 g de farine - 100 g de saindoux (vous pouvez le remplacer par du beurre) - 20 cl d'eau - 1 cc de sel - 1 oeuf pour dorer

Ingrédients pour la farce : 400 g de viande de bœuf hachée - 1 oignon - 3 pommes de terre (type Charlotte ou Amandine) - Cumin en poudre - Quelques branches de ciboulette - Chorizo Bonneterre - Huile d’olive - Sel et poivre

Préchauffez votre four à 180°.

Mettez tous les ingrédients dans le bol du robot (sauf l'œuf) puis travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit homogène. Faites une boule, filmez et réservez au réfrigérateur une demie-heure.

Épluchez les pommes de terre puis coupez-les en petits dés d'environ 7 mn. Faites cuire les pommes de terre dans de l'eau salée quelques minutes. Les pommes de terre doivent être cuites mais encore un peu fermes. Égouttez-les et réservez.

Faites revenir l'oignon avec un peu d'huile d'olive puis ajoutez la viande et un peu de cumin. Quand la viande est cuite, ajoutez, hors du feu, la ciboulette ciselée, le chorizo coupé en petites lanières puis les pommes de terre. Assaisonnez le tout.

Abaissez la pâte et découpez des disques d’environ 10 cm.

Déposez un peu de farce au centre de chaque disque de pâte. Mouillez légèrement le bord du disque puis pliez en deux et soudez en pinçant le bord. Placez sur une plaque allant au four légèrement huilée puis dorez avec le jaune d’oeuf. Enfournez environ 8 min.

Servez chaud avec une sauce tomate.

DSC_0003

Balade en Suisse, dans l'Oberland bernois…

DSC_9801

Du lac de Brienz au sommet vertigineux de l'Eiger, en passant par les chutes de Giessbach, on en prend plein les yeux. Une nature généreuse et imposante offre un émerveillement permanent.

DSC_9880

Ici le petit train qui vous emmène au sommet et le Grand Hôtel au charme début de siècle avec une magnifique vue sur le lac et les chutes d'eau.

Les plus courageux pourront emprunter les sentiers qui vous mèneront à la Kleine Scheidegg (située sous l'Eiger à un peu plus de 2 000 mètres d'altitude) sinon, j'ai opté pour la balade en train (ce n'est pas le TGV, on peut profiter pleinement du paysage) aux airs délicieusement retro. Une fois en haut on trouve de quoi se restaurer et il y a même des hôtels. On peut aussi monter encore plus haut pour rejoindre le Jungfraujoch-Top of Europe.

IMG_6420

IMG_6361

Les nuances changent selon la météo et les saisons, retour vers le lac de Brienz.

IMG_6291

IMG_6536

La région regorge de points de vue magnifiques, qui se méritent parfois. Si vous décidez de visiter la région, ne partez pas sans une bonne paire de chaussures de montagne.

L'Oeschinensee (situé au-dessus de Kandersteg) est un lac alpin alimenté par les torrents provenant des sommets environnants. Une montée en télécabine depuis Kandersteg permet de débuter une randonnée qui surplombe le lac. On traverse des forêts de sapins, des paturages fleuris et on recontre quelques beaux spécimens de vaches suisses.

DSC_0183

DSC_9987

IMG_6468

IMG_6494

Pour ceux qui pensaient que la chèvre de Mr Seguin était une légende, je vous informe qu'elle existe bien, je l'ai rencontrée !

DSC_9995

IMG_6520

De magnifiques illustrations en papier découpé qui demandent une extrème dextérité et beaucoup de patience.

01 août 2016

Petites tomates confites à la crème de basilic et parmesan

DSC_9427

Une mini entrée d'été, un amuse-bouche, une portion apéro dînatoire… vous trouverez bien comment servir ces petites tomates confites accompagnées d'une crème de basilic au parmesan Superproducteur. J'avais déjà goûté les préparations Superproducteur et j'avais été séduite par leurs saveurs et le choix en fonction des saisons. Voici donc une association très estivale qui va certainement trouver sa place dans votre prochain menu.

DSC_9483

Ingrédients : 12 tomates cerise (un peu grosses !) - 4 cl d'huile d'olive - Quelques branches de thym - Quelques branches d'origan - Sel et poivre - Une ficelle (pain) - Quelques amandes éfilées - 1 pot de crème de basilic et parmesan Superproducteur

Préchauffez votre four à 150°. Lavez les petites tomates puis coupez-les en deux (mais pas complétement pour que les deux parties restent ensemble). Déposez-les dans un plat allant au four puis arrosez-les d'huile d'olive. Assaisonnez et ajoutez un peu de thym et d'origan. Placez au four 40 minutes. Réservez.

Détaillez quelques fines tranche dans la ficelle puis passez-les au four pour les faire dorer. Faites également dorer les amandes dans une poêle.

Dans une assiette, déposez une quenelle de crème de basilic au parmesan puis 3 tomates, ajoutez quelques morceaux de pain grillé et quelques amandes.

DSC_9432

Une autre recette ici !

105586658

Posté par bcommebon à 20:24 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,