©VSZCREATION09

Les vacances arrivent mais on n’y est pas encore vraiment, un peu de patience est nécessaire !

Alors quand j’ai reçu la box Pata Negra de chez Labeyrie, un petit vent du Sud a soufflé dans ma cuisine.
Je vous emmène donc faire un voyage gustatif en Espagne et plus précisément dans les provinces de Cáceres et Badajoz, dans le Sud-Ouest de l’Espagne, là où les cochons gambadent paisiblement dans « la Dehesa », l’un des derniers pâturages naturels de chênes lièges et verts d’Europe. Ils passent leur temps à manger des glands une bonne partie de l’hiver, pendant le montanera. Cette alimentation naturelle donnent aux Jambons Pata Negra une chair persillée, rouge sang et nacrée, d’un goût unique…
Selon la tradition, le jambon est travaillé et affiné avec excellence comme un fromage ou un vin. Les secrets des affineurs font que ce jambon est unique.

©VSZCREATION07

©VSZCREATION04

Pour sa dégustation, restons simple…
Tout d’abord, laissez votre jambon à température ambiante et surtout ne pas se débarrasser du gras où sont concentrés pas mal d’arômes. Choisissez un bon pain, à l’aide d’un pinceau, badigeonnez-le d’un peu d’huile d’olive (pas trop fruitée pour ma part) puis passez les tranches de pain au grill, 2 ou 3 minutes puis accompagnez-les de Pata Negra…
Vous pouvez ajouter une touche de confit de tomate ou d’oignon légèrement pimenté…
Pas besoin d’en faire trop, le Pata Negra se suffit à lui-même.

Côté vin, ce rioja à la couleur rubis foncé et aux tanins bien présents, fruité voir légèrement épicé comme il faut, donne du caractère à cet instant de dégustation, à boire en toute modération !

©VSZCREATION24

©VSZCREATION19

L'Art du Pata Negra

cochons

Et si vous partiez en Espagne !